lucajsage

Luca Sage Sage de Wysoka, Poland de Wysoka, Poland

Lecteur Luca Sage Sage de Wysoka, Poland

Luca Sage Sage de Wysoka, Poland

lucajsage

Parmi les villes mortes, A.C. Grayling décrit méticuleusement comment la politique de destruction des villes s'est développée et quels objectifs elle était censée servir et comment la technologie, le progrès de la guerre, les luttes bureaucratiques, la théorie de la guerre, la propagande et la posture internationale ont façonné et conduit la politique. Il examine à la fois le raisonnement appliqué par les décideurs politiques pendant la guerre, ainsi que les défenses et justifications ultérieures réelles et possibles de la politique. Contre cela, il se penche sur les lois de la guerre plutôt étroites de l'époque, sur les normes qui, bien que non formellement codées dans la loi, étaient considérées comme suffisamment évidentes pour servir de base aux procès de Nuremberg, et aux tentatives ultérieures de formaliser le droit international. loi relative à la protection des populations civiles en temps de guerre. Il prend également un certain temps pour décrire à quoi ressemblaient les campagnes de bombardements de zone du point de vue des équipages qui ont piloté les missions et des victimes qui vivaient dans les villes bombardées. Et il passe un peu de temps à regarder le débat contemporain sur la politique et le travail de certains groupes et individus pour la tempérer. Il conclut que même par les normes juridiques minimales et les normes de conduite équitable pendant la guerre, cette politique était criminelle et moralement répugnante. Parmi les justifications qui lui sont proposées, beaucoup ne sont pas du tout des justifications, alors que celles qui pourraient être valables (en grande partie des variations sur «les Alliés étaient obligés de faire tout ce qui serait le plus efficace pour vaincre une menace aussi mauvaise») échouent sur des bases factuelles: en particulier, les campagnes de bombardement de zone ont été des échecs objectivement inefficaces dans leur objectif de frapper les machines de guerre de l'Axe, en particulier par rapport à d'autres utilisations qui auraient pu être faites par les Alliés du personnel, de la technologie et des armements impliqués. Ici, il s'arrête, avec un peu plus qu'un banal «ceux qui oublient l'histoire sont condamnés à la répéter» - une réflexion de style sur le projet. Il aborde la culpabilité des individus non responsables de l'élaboration des politiques qui ont commis les attentats en un seul paragraphe, ne dit pas grand-chose sur la culpabilité du grand public dans son soutien à la campagne (ou sa justification continue), seulement brièvement hoche la tête sur le fait que la principale théorie derrière les bombardements de zone - que tout ce qui dégrade le moral de la population civile ennemie est un objectif de guerre valide - est la même théorie qui anime le petit-fils de Dresde et d'Hiroshima: «choc et admiration». doit être fait après que cet acte d'accusation a été rendu? Beaucoup de trucs de voix passive, malheureusement: une appréciation plus honnête du caractère de la guerre doit être insufflée, un fait doit être profondément et franchement regretté, les atrocités morales doivent être reconnues, les points doivent maintenant être maturément et sans passion acceptés, les enregistrements doivent être obtenu directement, et ainsi de suite. Cela semble extrêmement faible, étant donné que les politiques et les armes de destruction massive sont loin des choses du passé et que nous pouvons tous décider de soutenir ou de s’opposer à ces politiques.

lucajsage

Les premières pages de ce livre sont les plus difficiles à lire. Je n'avais jamais pensé au fonctionnement de l'esprit d'un enfant bipolaire. C'est triste.

lucajsage

Lilia n'a jamais eu de problèmes avec des garçons qui l'aiment. Ce n'est que l'été, quand on est allé trop loin. Elle ne laissera aucunement la même chose arriver à sa sœur cadette. Kat est fatiguée de toutes les rumeurs, des insultes, des blagues cruelles. Tout revient à une seule personne, son ex-meilleure amie, et elle veut la faire payer. Mary a quitté l'île Jar il y a quatre ans à cause d'un garçon, parce qu'il se moquait d'elle. Maintenant, elle est de retour, mais elle n'est plus la même fille et elle est prête à le prouver. Ce sont trois filles très différentes, mais elles veulent toutes la même chose: la vengeance. Et ils ne s'arrêteront pas avant d'avoir chacun goûté. Burn for Burn est un regard intrigant et parfois brutal sur le concept de vengeance dans un lycée. Tout le monde aura commis un tort contre eux à un moment donné de sa vie, et pour ces filles, elles ne sont pas nécessairement d'accord pour le mettre derrière elles et passer à autre chose. Quelque chose leur a été fait, quelque chose de terrible et d'humiliant, et ils veulent leur revanche. Mais ça va marcher? Et, la question la plus importante, quand ils l'obtiendront, résoudra-t-elle leurs problèmes? La représentation du lycée dans ce livre me rappelle la représentation du lycée à la télévision et au cinéma à la fin des années 1990 et au début des années 2000. Les filles populaires régneraient avec un pompon de fer sur les jeunes serviteurs de cheerleading, les jocks seraient placés sur le devant de la scène car rien n'avait d'importance, sauf pour remporter ce championnat de comté / d'État / national, et il y aurait un fossé très clair entre celles qui ont des parents aisés et celles sans pour autant. Lorsque cela se produit dans les romans YA, cela me dérange, mais cela me dérange parce que, dans un lycée, il est peu ou pas question des personnages qui fréquentent leurs classes ou étudient. Cela sous-entend qu'ils y vont, mais quand presque toutes les scènes du lycée ont lieu avant le début de l'école, pendant la pause déjeuner ou une fois l'école terminée, c'est ennuyeux. De chacun des chapitres d'introduction pour les filles, il était clair qu'elles avaient toutes leurs problèmes et leurs ennemis. Lillia est marquée émotionnellement, Kat est amère et en colère et Mary est remplie de secrets. Lorsque les chapitres de Mary sont arrivés, des indices de l'histoire ont été révélés. Avec Lillia et Kat, tout était évident et bien connu car ils vivaient sur l'île Jar depuis des années. Ils savent presque tout. Mary est le joker, l'inconnu, volant sous le radar jusqu'à ce que son moment arrive. Mary est comme le lecteur qui arrive aveugle, mais elle a des secrets qu'elle ne veut pas abandonner si facilement. Je n'ai pas été surpris par la fin, mais la tension qui s'était accumulée au cours du livre a explosé au bon moment. Tout a été laissé en morceaux et les personnages se sont démenés pour savoir quoi faire ensuite. En ce qui concerne le prochain livre, j'ai mes soupçons sur ce qui se passera ensuite, mais je suis curieux de savoir ce qui se passera réellement. Je recommanderais ce livre à ceux qui aiment les mystères actuels du thriller au lycée, comme Pretty Little Liars et The Lying Game.

lucajsage

Awesome!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!