emanuelac

Emanuela Ciotola Ciotola de Jhikatia, Bihar, India de Jhikatia, Bihar, India

Lecteur Emanuela Ciotola Ciotola de Jhikatia, Bihar, India

Emanuela Ciotola Ciotola de Jhikatia, Bihar, India

emanuelac

J'ai lu ce livre à l'origine en 2009, mais je voulais commencer une nouvelle tradition de le relire chaque année. Je pense que je l'ai encore plus apprécié cette fois-ci que la dernière fois! --------------- Pride and Prejudice doit être mon livre préféré de tous les temps. J'aime les personnages, j'aime l'écriture, j'aime la langue. Je n'en ai jamais assez. Elizabeth Bennett et M. Darcy sont le meilleur couple de tous les temps. Leur histoire d'amour est tellement romantique. Ceci est un livre que je vais lire et relire encore et encore.

emanuelac

J'ai absolument adoré ce livre, mais je peux imaginer qu'il en détourne d'autres. J'ai remarqué une autre critique le décrivant comme "porno nostalgique", et il est difficile de penser à une meilleure façon de le dire. Plus précisément, c'est du porno nostalgique pour les geeks, se concentrant principalement sur les années 80. Le nom tombant seul est probablement la moitié du texte, et devient certes un peu fastidieux parfois même si vous partagez complètement les sentiments nostalgiques. Dans cette dystopie semi-proche où la pauvreté et la famine sont les seules choses florissantes, les gens sont devenus dépendants de la fuite de leur sombre vie dans une réalité virtuelle utopique connue sous le nom d'Oasis. Lorsque le multi-milliardaire sans héritiers qui a créé The Oasis décède, il lègue toute sa fortune à quiconque peut d'abord résoudre un puzzle qui mène à un œuf de Pâques qu'il a caché à l'intérieur de The Oasis. Le puzzle est conçu pour être résolu par quelqu'un qui partage sa passion nostalgique pour la culture pop des années 1980 et la culture geek. Et donc les chasseurs d'œufs, ou `` gunters '', passent des années à devenir des experts des années 80 à la recherche d'indices pour son puzzle, et le lecteur suit le protagoniste comme la première personne à déchiffrer le premier indice, déclenchant une course aux armements pour suivre la miettes de pain à partir de là. Cela m'a rappelé "Le Code DaVinci" (bien que beaucoup mieux écrit, si vous n'aimiez pas Le Code DaVinci), dans la façon dont il a construit des puzzles détaillés dans des puzzles utilisant de vrais morceaux d'histoire (bien que l'histoire beaucoup plus récente dans ce cas, bien sûr). Partager la nostalgie enthousiaste de l'auteur pour les années 80 ne devrait pas être une exigence pour apprécier ce livre, bien que si vous n'aimez pas activement toutes les choses des années 80, bien sûr, alors vous devriez peut-être envisager de transmettre celui-ci. Mais sinon, c'était très agréable.

emanuelac

J'ai dévoré ce livre - un tourneur de pages total. Il suit deux ou trois étudiants qui tentent d'entrer dans une faculté de médecine au Canada et leurs activités une fois sur place. C'est fictif mais fascinant, surtout si vous êtes intéressé par la santé et la médecine et la poursuite de devenir médecin.

emanuelac

This book did not read like a debut novel. It was a really neat read! The premise was very unique and very well-executed. The plot and pacing kept me interested in the story the entire book, and I couldn't wait to find out how it ended. There were a couple of surprises at the end, and I loved how summarily Carson dismisses a main character. No fooling around, just bam! and it's over! I liked The Girl of Fire and Thorns from the very first page. I identified with Elisa and her emotional eating and I really felt for her. I liked the way Carson addressed this issue, as well as her treatment of Elisa's self-esteem. I do so love a love triangle and this book had a great one. I'm a sucker for forbidden love; therefore, I really enjoyed this part of the story. I admired Elisa for the adult way she handled her relationship with both of her love interests. I especially liked Elisa's character growth. The one problem I had with The Girl of Fire and Thorns, though, was that I didn't know what was going on for a while. I was kind of confused for about the first half of the book. I actually went online to check that this was the first of the series and not a later book in the series, because Carson jumps right in to the story with very little explanation. I had no idea what a Godstone was and was left in the dark as to all of the details of the story. I figured it out as I read though, which motivated me to keep reading even though the book was a long one for YA. Overall, I enjoyed The Girl of Fire and Thorns and am looking forward to the next book in the series.